Non à la prévoyance vieillesse, Oui à la sécurité alimentaire

Le Congrès du PLR Vaud a également annoncé qu’il ouvrait les portes à des candidatures pour la succession du conseiller fédéral Didier Burkhalter. Il a également nommé une nouvelle secrétaire générale.

Les délégués du PLR Vaud, réunis hier soir à Aubonne en Congrès, recommandent de voter Non à la prévoyance vieillesse 2020 et Oui au contre-projet direct à l’initiative populaire «Pour la sécurité alimentaire ». Le calendrier vaudois pour la succession de Didier Burkhalter a également été abordé : le parti a décidé d’ouvrir les portes à des candidatures et prendra sa décision le 10 août. Après avoir dressé le bilan du 2nd tour, la nouvelle secrétaire générale du parti a été nommée.

Non à une prévoyance vieillesse qui hypothèque l’avenir des jeunes

Avec 144 NON, 45 OUI et 13 abstentions, les délégués vaudois recommandent de rejeter la « Pré- voyance vieillesse 2020 ». Si l’AVS et le 2e pilier doivent être réformés, le PLR estime qu’ils ne peuvent pas l’être en pratiquant la politique de l’arrosoir. Les augmentations doivent être ciblées et ne doivent pas être réalisées au détriment de la jeune génération. De plus, cette réforme ne résout le problème que pour une dizaine d’année. Dès lors, il faudra revenir avec un nouveau projet qui aura hérité de mauvaises solutions. Ainsi, le PLR préfère remettre sans délai l’ouvrage sur le métier plutôt que d’accepter une solution qui n’en est pas une.

Oui au contre-projet à l’initiative populaire « Pour la sécurité alimentaire »

Avec 196 OUI, 1 NON et 5 abstentions, les délégués soutiennent le contre-projet direct à l’initiative populaire « Pour la sécurité alimentaire ». Celui-ci permet de donner une ligne claire à la politique agricole qui doit être menée par la Confédération. Ce projet présente une approche globale : il tient compte des réalités des agriculteurs, de l’économie et des consommateurs. Il ancre en particulier dans la Constitution le rôle central des paysans pour notre pays ainsi que l’importance d’une consommation indigène et durable. Il permettra également d’assurer une meilleure traçabilité des aliments pour les consommateurs, leur accordant ainsi une plus grande influence sur les modes de production.

Succession de Didier Burkhalter : le PLR Vaud ouvre le jeu

Le PLR Vaud veut laisser les portes ouvertes et demande aux intéressé(e)s de contacter la Direction du parti d’ici au 9 août. Le parti se réunira avec les candidat(e)s le 10 août pour arrêter sa stratégie. De préférence il présentera un(e) candidat(e) au groupe PLR à Berne. Le canton de Vaud et le PLR sont légitimes à participer au jeu ouvert par la démission du conseiller fédéral Didier Burkhalter : le parti rappelle que le canton de Vaud est le plus grand de Suisse latine - 300'000 habitants de plus que le deuxième canton - et souligne que le PLR y est le plus grand parti. Fermer la porte à toute candidature serait fermer la porte à la relève, ce que ne souhaite pas le PLR Vaud qui compte de nombreuses personnalités et plusieurs candidats potentiels. Les congressistes ont approuvé la proposition du Comité directeur et de déléguer à ce dernier la gestion du dossier.

Bilan du 2nd tour des élections au Conseil d’Etat

Si la campagne du second tour a été rondement menée, sans pour autant que le PLR n’y ait de candidat, elle n’a pas été couronnée du succès escompté. Elle a néanmoins permis à l’alliance large du centre-droite de se consolider et si la majorité n’est pas atteinte au Conseil d’Etat, elle l’est au Grand Conseil. Cette alliance donnera ainsi une nouvelle dynamique au Parlement pour la législature à venir. Les trois partis PLR, UDC et Vert’libéraux pourront générer des « tensions constructives » vis-à-vis de la majorité gouvernementale rose-verte.

Nomination d’une nouvelle secrétaire générale du PLR Vaud

Les délégués du PLR Vaud ont approuvé, hier soir, sur proposition de la Direction et par acclamation, la candidature de Laurine Jobin au poste de secrétaire générale du parti. Laurine Jobin, secrétaire géné- rale adjointe au PLR Vaud depuis 2015 et secrétaire générale ad interim depuis le 1er mai 2017, succède ainsi à Philippe Miauton, qui a quitté ses fonctions au 1er mai et à qui toute la Direction souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière. L’entrée en fonction de la nouvelle secrétaire générale est immédiate. Une nomination en appelant une autre, le poste de secrétaire général(e) adjoint(e) se libère. Une annonce sera publiée sur la page internet du parti.


Contacts

Frédéric Borloz, président du PLR Vaud, +41 79 204 43 30
Laurine Jobin, secrétaire générale du PLR Vaud, +41 79 936 71 65

Aucune actualité disponible.