Soins dentaires : prioriser les dépenses dans le domaine de la santé pour maîtriser les coûts

Le Grand Conseil recommande de rejeter l’initiative « Pour le remboursement des soins dentaires », ce qui satisfait la Direction du PLR Vaud.


La Direction du PLR Vaud est satisfaite de l’issue des débats du Grand Conseil concernant l’initiative et le contre-projet sur les soins dentaires. Le contre-projet n’a finalement pas trouvé grâce aux yeux de la majorité des députés, malgré une tentative de compromis. L’initiative « Pour le remboursement des soins dentaires » sera soumise seule au vote populaire, avec un préavis négatif émanent du Grand Conseil. La position du parti et son engagement dans la campagne seront définis à l’occasion d’un Congrès.

news

Au Grand Conseil, le Groupe PLR a soutenu le rapport de la majorité de la commission, présidée par le député Gérard Mojon. Ce rapport constituait un compromis équitable, visant à renforcer la prévention et le système d’aide pour les mineurs et les jeunes jusqu’à 25 ans. L’amendement introduit au 2 ème débat élargissait par contre le cercle des bénéficiaires et déséquilibrait le texte de la commission. Il conduisait également à des incertitudes importantes quant au financement, ce qui a convaincu le Groupe PLR de ne pas le soutenir. Notons que si une bonne santé bucco-dentaire est un gage pour l’avenir, la prévention existe déjà dans notre canton et l’État dépense déjà plus de CHF 30 millions pour soutenir les personnes en difficulté.


Au 3ème débat, malgré l’adoption par le plénum du texte soutenu par le PLR, le conseiller d’État en charge du dossier a annoncé subitement le souhait de la majorité du Conseil d’État de ne plus soutenir le contre-projet pour privilégier le texte de l’initiative. Le vote du Conseil d’État s’avère être un vote à 4 contre 3... un compromis plus ou moins « dynamique », observe le PLR Vaud. Dans ces conditions, le centre-droite, soit le PLR, l’UDC et les vert’libéraux ont renoncé à soutenir le contre-projet afin de permettre un vote clair du peuple vaudois, qui devra se positionner pour ou contre l’initiative seule.


Le PLR Vaud souhaite rappeler que l’initiative risque d’induire des coûts de plus de CHF 300 millions, à la charge des contribuables vaudois. Pour le PLR, on ne peut élargir l’éventail de prestations au fur et à mesure des envies et sous le prétexte que l’on « pourrait faire mieux », un refrain qui revient souvent. Nous pouvons toujours faire mieux, cependant les finances étatiques ne le permettent pas toujours. La classe moyenne serait inévitablement soumise à contribution, elle qui souffre déjà de la hausse des coûts de la santé et des primes de l’assurance-maladie obligatoire. Les débats budgétaires, qui commenceront la semaine prochaine, attesteront déjà d’une hausse des coûts dans le social et la santé, avec plus de 5.9% d’augmentation par rapport au budget 2017.

 

Suivant la date à laquelle l’initiative sera soumise au peuple, la Direction du parti pourrait convoquer un congrès extraordinaire afin d’arrêter la position du parti et définir son engagement dans la campagne.

 

Contacts :


Frédéric Borloz, président du PLR Vaud, 079 204 43 30
Marc-Olivier Buffat, chef du groupe PLR au Grand Conseil, 079 252 78 20
Gérard Mojon, député PLR au Grand Conseil et président de la commission sur les soins dentaires, 079 210 38 68
Laurine Jobin, secrétaire générale du PLR Vaud, 079 936 71 65.

Aucune actualité disponible.