Florence Erard

Florence Erard

Jura
Candidate au parlement - District des Franches-Montagnes

Informations personnelles

  • Âge: 54
  • Domiciliée au Noirmont
  • Profession: Employée de commerce
  • Président de l'assemblée, Le Noirmont

Questionnaire du "Franc-Montagnard" 

  1. Si vous êtes élu(e), quel(s) dossier(s) souhaitez-vous faire avancer ? Si je suis élue, n’ayant pas d’expérience au Parlement, je vais prendre mes marques, écouter les positions des autres et forger mes opinions. Je trouve qu’il est important et urgent que les femmes s’engagent davantage et c’est un thème qu’il me tiendrait à cœur de défendre.
  2. L’heure est aux énergies renouvelables. Le prolongement du parc éolien du Peuchapatte est prioritaire, selon la fiche du Plan directeur cantonal votée par le Parlement jurassien en 2019. A votre avis, faut-il ériger de nouvelles turbines aux Franches-Montagnes ? Sujet délicat… Actuellement, il n’y a aucune solution miracle. Nous devons sortir du nucléaire ; toutes les autres alternatives doivent pouvoir se développer au travers de la recherche et de l’innovation. Mais pas à n’importe quel prix ! Il y a eu des erreurs grossières d’implantation, c’est indéniable ! A mon avis, certaines éoliennes devraient être démontées. Il faut tenir compte des riverains. Pour ma part, j’ai trois éoliennes vis-à-vis de chez moi et cela ne me dérange absolument pas.
  3. Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le Gouvernement jurassien a souvent pris des mesures plus restrictives que les autres cantons suisses. Quelle est votre appréciation de sa gestion de la crise ? Le Gouvernement jurassien a pris ses responsabilités, bravo ! Nous sommes un canton frontalier, ce qui complique le problème. Notre économie a besoin de nos voisins français. Un nouveau confinement serait catastrophique à plusieurs égards et les mesures prises me semblent adéquates.