Anael Lovis

Anael Lovis

Jura
Candidat au parlement - District des Franches-Montagnes

Informations personnelles

  • Âge: 19
  • Domicilié aux Genevez
  • Etudiant en droit
  • Célibataire

Engagement politique

  • Ancien candidat au conseil national
  • Délégué du Parlement jurassien au Parlement francophone des jeunes
  • Membre du Parlement des jeunes suisses

Responsabilités

  • Directeur adjoint de la fanfare de Lajoux 
  • Membre du conseil scolaire jurassien
  • Ancien membre de la session des jeunes de 2018

Hobbys 

  • Musique
  • Photographie
  • Ski

Pourquoi je m'engage ?

Je m'engage pour défendre farouchement les Franches-Montagnes et la liberté. Je m'engage pour donner un élan de jeunesse au Jura et pour permettre à notre canton de prospérer vers l'avenir en toute sérénité.

Questionnaire du "Franc-Montagnard" 

1. Si vous êtes élu(e), quel(s) dossier(s) souhaitez-vous faire avancer ? Je souhaite me pencher sur un problème qui concerne tout particulièrement les habitants de la Courtine mais qui touche globalement les Francs-Montagnard.e.s : Les transports publics. Par exemple, depuis la Courtine, il n’y a pas de ligne directe pour le chef-lieu renforçant ainsi l’isolement.

2. L’économie jurassienne souffre. Les finances de l’Etat également. Faut-il soutenir industries, artisans et agriculteurs ou se serrer la ceinture ? Il faut avant tout soutenir l’industrie, les artisans et les agriculteurs afin de redresser la barre. Notre tissu économique est composé en grande partie de l’industrie. Il est essentiel de garder dans le canton les PME et profiter de la collaboration avec Bâle pour attirer de nouvelles entreprises. Nous devons aussi soutenir le maintien des entreprises dans les petits villages pour éviter que certaines communes ne se transforment en villages dortoirs et que leurs finances ne virent au rouge.

3. Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le Gouvernement jurassien a souvent pris des mesures plus restrictives que les autres cantons suisses. Quelle est votre appréciation de sa gestion de la crise ? Le Gouvernement jurassien gère bien la crise. Il a certes pris des mesures plus restrictives mais certaines ont été reprises par la Confédération quelques jours plus tard. Les gestions sanitaire et économique de la crise sont menées conjointement, permettant ainsi une meilleure coordination.