Michael Barraud

Michael Barraud

Jura
Candidat au parlement - District des Franches-Montagnes

Informations personnelles

  • Âge: 42
  • Domicilié aux Genevez
  • Profession: Technicien en mécanique, responsable applications et adjoint à la direction
  • Marié, 2 enfants

Responsabilités

  • Membre du comité "Franches-Montagnes je m'engage"
  • Vice-président du vélo-club Franches-Montagnes

Hobbys

  • Vélo
  • Randonnées

Pourquoi je m'engage ?

  • Mettre en place des solutions pour diminuer les dépenses cantonales.
  • Soutenir les PME et entreprises locales qui sont le tissus économique de notre région.
  • Essayer d'enrayer la spirale des augmentations des caisses maladies.
  • Défense de la famille et mise en valeur des parents au foyer.
  • Dynamiser et re-valoriser la filiale de formation par apprentissage pour nos jeunes.

Questionnaire du "Franc-Montagnard" 

1. Si vous êtes élu(e), quel(s) dossier(s) souhaitez-vous faire avancer ? Le soutien aux PME régionales et le système d’apprentissage sont très importants et je souhaite travailler sur ces thèmes dès mon arrivée au Parlement. Le dépôt d’une intervention n’est pas un but en soi mais c’est bien par le travail sur les dossiers que l’on peut faire bouger les choses.

2. L’heure est aux énergies renouvelables. Le prolongement du parc éolien du Peuchapatte est prioritaire, selon la fiche du Plan directeur cantonal votée par le Parlement jurassien en 2019. A votre avis, faut-il ériger de nouvelles turbines aux Franches-Montagnes ? Non, le remplacement de l’énergie nucléaire ne passe pas forcément par la pose d’éoliennes qui ont un rendement discutable et profitent à des promoteurs extérieurs au canton. L’innovation au niveau des énergies renouvelables doit se poursuivre afin de développer des techniques qui soient acceptées par la population (photovoltaïque, hydrogène, géothermie (sans fracking), etc.). La nature et les paysages franc-montagnards préservés sont l’avenir du tourisme doux que je souhaite pour notre région.

3. Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le Gouvernement jurassien a souvent pris des mesures plus restrictives que les autres cantons suisses. Quelle est votre appréciation de sa gestion de la crise ? Étant donné le chaos mondial dû à ce virus, le gouvernement a à mon avis bien géré la crise au regard du nombre de cas peu élevé dans le Jura. La proximité d’un important foyer en Alsace imposait des mesures rapides et fortes, à adapter continuellement à la réalité du terrain.